Conseils

LE SYNDROME DOULOUREUX RÉGIONAL COMPLEXE DE TYPE 1


Le syndrome douloureux régional complexe de type 1 (SDRC-1), souvent appelé algodystrophie, est une pathologie caractérisée par une douleur continue affectant un membre entier et qui semble disproportionnée en temps et en intensité par rapport au traumatisme l'ayant déclenchée.

Cette pathologie peut survenir subitement au membre supérieur ou inférieur, mais se développe la plupart du temps suite à une fracture ou une entorse au membre supérieur. Bien que le SDRC-1 soit méconnu, des critères spécifiques incluant des signes et symptômes sensitifs, moteurs et circulatoires ont été établis et doivent être évalués afin de poser le diagnostic de la pathologie.

La physiothérapie fait partie intégrante du traitement de ce syndrome, en complémentarité au traitement médical. Selon les données probantes, la modalité de choix dans le traitement du SDRC-1 est la thérapie miroir. La thérapie miroir consiste à visualiser des mouvements du membre sain dans le miroir, tout en cachant le membre atteint, ce qui permet de s'imaginer des mouvements harmonieux et sans douleur du membre atteint, agissant ainsi sur la perception de la douleur et du mouvement par le cerveau. D'autres modalités visant à désensibiliser le membre atteint et à encourager la personne à bouger sont aussi utilisées dans le but de retourner le plus tôt possible aux activités régulières, évitant ainsi la détérioration de la condition et l'immobilisation.



Andrée-Anne Desgagné, physiothérapeute

← retour